Information Météo Monde NASA Société

La NASA a besoin de vous pour photographier des… nuages

L’agence invite les internautes du monde entier à prendre des clichés du ciel jusqu’au 15 avril. Leurs photos seront croisées avec des images satellites et serviront à mieux comprendre les évolutions du climat.

Les photos de ciels nuageux envahissent les réseaux sociaux. Au-delà de leur valeur esthétique, ces images ont un intérêt scientifique, selon la NASA. Parce qu’il est difficile d’observer de tels phénomènes depuis un satellite, l’agence spatiale américaine appelle de simples citoyens à l’aider à les immortaliser avec leur smartphone. Elle a lancé une application mobile, Globe Observer, qui vous aide pas à pas à photographier le ciel, à répertorier votre cliché et le partager dans le cloud avec la NASA pour enrichir sa base de données. La bonne surprise, c’est qu’elle est disponible en plusieurs langues dont le français.

La NASA en profite pour organiser un concours jusqu’au 15 avril. La période du printemps n’a pas été choisie au hasard : elle serait favorable pour observer les nuages du fait d’un ciel plus agité. Les participants les plus actifs qui auront posté au moins 10 photos chaque jour pendant un mois se verront distingués par une vidéo sur le site NASA Globe Clouds. Ce qui n’empêche pas tout un chacun de contribuer au projet à un rythme moins effréné. Il est possible d’utiliser l’application ou de passer par le site Web.

L’intérêt pour l’agence sera de croiser ces informations avec les images prises par les instruments d’observation de ses différents satellites et d’en tirer des enseignements sur l’évolution du climat dans le cadre de son projet CERES (Clouds and the Earth’s Radiant Energy System) nuages et le système d’énergie radiante de la terre).

La procédure n’est pas à prendre à la légère. La NASA recommande de rester 10 à 15 minutes sur place après la photo pour observer les changements dans le ciel. Il faut aussi scrupuleusement noter tous les détails : heure, date, coordonnées géographies de l’observation, couleur du ciel, type de visibilité, type de nuage, etc.

Et si vous partagez une photo en même temps qu’un satellite au-dessus de votre tête, la NASA peut même vous envoyer un mail avec l’observation pour que vous puissiez comparer. De quoi vous prendre pour un vrai scientifique !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe dans l’article, informez-nous en :
– sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée.

Thomas Divesse
Thomas Divesse
Journaliste de vosactualites.com, UP avec l’AFP.
http://vosactualites.com

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :