Un réservoir de carburant en feu à Tripoli

Suite à un tir de roquette un réservoir de carburant est ravagé par le feu et menace la capitale de la Libye.

Le gouvernement de la Libye a déclaré aujourd’hui que la situation était très dangereuse, avec le feu qui s’était propagé dans un second réservoir de carburant, bien que que les soldats du feu essayaient de contenir le gigantesque incendie près aux portes de la capitale.

La situation devient très dangereuse, après le déclenchement d’un incendie sur un deuxième réservoir de dérivés de pétrole” annonce le responsable via un court communiqué de presse, prévenant d’une possible catastrophe humaine et environnementale qu’il est difficile de prévoir et d’empêcher à l’heure actuelle.

Le premier feu provient d’un tir de roquette qui a touché dimanche soir un réservoir contenant plus de 6 millions de litres de carburant. L’explosion a entrainé immédiatement un feu important dans les réservoirs situés sur la route de l’aéroport de Tripoli.
Cette zone accueille depuis le 13 juillet des combats entre milices rivales, sans interruption.

Libye-reservoir-carburant

Les différents réservoirs de la zone accueillent plus de 90 millions de litres de carburant, sans compter un réservoir de gaz ménager, si l’on en croit la déclaration de la Compagnie nationale de pétrole, ce qui fait de la zone une bombe à retardement si le feu n’est pas rapidement contrôlé.

Depuis dimanche soir, les pompiers sur place essayent de gérer les flammes avec les moyens du bord, les combats à proximité les ont obligés à quitter la zone de nombreuses fois et les ont empêché d’acheminer le matériel nécessaire et de s’y installer durablement et efficacement pour lutter contre le feu.

Le gouvernement a demandé encore une fois un cessez-le feu immédiat dans son communiqué de presse, sans que cela soit respecté.

D’après un photographe de l’AFP à Tripoli, dans l’après-midi les roquettes continuent de s’abattre dans la zone.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.