Le frère du premier ministre démissionne de son poste de député et de ministre

Jo Johnson, le frère cadet du Premier ministre Boris Johnson, démissionne de ses fonctions de député et de ministre, se disant déchiré entre la loyauté familiale et l’intérêt national.

Fin d’un tiraillement pour le frère cader

Le ministre des affaires et député conservateur d’Orpington, dans le sud-est de Londres, a cité une « tension insoluble » dans son rôle actuel.

M. Johnson a voté « Rester » lors du référendum d’adhésion à l’UE de 2016, tandis que son frère codirigeait la campagne pour le Brexit.

Il a démissionné de son poste de ministre l’an dernier pour protester contre l’accord Brexit de Theresa May.
Mais il est revenu au pouvoir au cours de l’été, après que les membres du Parti conservateur eurent élu son frère à la tête du parti.

Jo Johnson

Un porte-parole de Downing Street a déclaré : « Le Premier ministre tient à remercier Jo Johnson pour ses services. Il a été un ministre brillant et talentueux et un député fantastique« .

Et a ensuite ajouté que « le Premier ministre, en tant que politicien et frère, comprend que cela n’aura pas été une affaire facile pour Jo. Les électeurs d’Orpington n’auraient pas pu demander un meilleur représentant. »

Déclarations du monde politique

L’ancien ministre David Gauke, l’un des députés qui a perdu le représentant conservateur, a tweeté : « Beaucoup de députés ont dû faire face à des loyautés contradictoires au cours des dernières semaines. Pas plus que Jo. C’est une grande perte pour le Parlement, le gouvernement et le Parti conservateur. »

Angela Rayner, la secrétaire d’État à l’Éducation du Parti travailliste, a déclaré : « Boris Johnson représente une telle menace que même son propre frère ne lui fait pas confiance. »

Le chef du parti Brexit, Nigel Farage, a déclaré que cette démission montrait que « le centre de gravité du parti conservateur se déplace rapidement« .

Mais, dans un tweet, Rachel Johnson, la sœur de Boris et Jo Johnson qui soutient le Rester, a écrit « la famille évite le sujet de Brexit, surtout aux repas, car nous ne voulons pas nous liguer contre le Premier Ministre« .

Soutien familial

Jo Johnson a participé à plusieurs événements de la campagne électorale de son frère pendant la course à la direction du Parti conservateur.
En 2013, Boris Johnson a prédit que Jo Johnson était lui-même « très susceptible » de devenir Premier ministre, selon le journal The Australian : « Il serait brillant. »