L’UMP a réglé « des factures qu’elle n’aurait pas dû honorer » selon Copé

Après avoir commencé par une défense simple avec des dénégations, l’UMP change de discours et essaye de faire table rase du passé.

Suite à la démission de Jean-François Copé, ce dernier a annoncé que l’UMP aurait « très vraisemblablement réglé des factures qu’elle n’aurait pas dû honorer » et qui incombaient en fait à la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012.
Jean-Francois Cope
Les révélations de Libération d’il y a deux semaines « ont été pour moi un choc considérable » selon Jean-François Copé, il insiste sur le fait qu’il n’était pas au courant, chose assumée par Jérôme Lavrilleux, bras droit du patron de l’UMP.
M Copé affirme qu’à « aucun moment, je n’avais été informé d’irrégularités dans les dépenses et les procédures de l’UMP. Dans le cas contraire, je les aurais évidemment interdites. ».
Dans le mail envoyé aux adhérents de l’UMP, il insiste sur son honnêteté : « Dans cette affaire terrible, je veux vous le dire une nouvelle fois, mon intégrité est totale », ce sera à la justice de trancher à ce sujet.

La chute de Jean-François Copé en 3 minutes

Retrouvez ci-dessous une vidéo proposée par par lemonde.fr :

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.