L’Iran est prêt à relâcher un pétrolier battant pavillon britannique

Stena Impero, le pétrolier battant pavillon britannique détenu par l’Iran le 19 juillet, sera bientôt relâché, a déclaré dimanche un responsable maritime iranien, selon l’agence de presse semi-officielle Fars.

militaire iran

Réponse des Gardiens de la Révolution iraniens

L’Impero Stena a été arrêté par les Gardiens de la Révolution iraniens dans la voie navigable du détroit d’Ormuz pour de prétendues violations maritimes, deux semaines après que la Grande-Bretagne eut saisi un pétrolier iranien au large de Gibraltar. Ce navire a été remis à l’eau en août.

« Après la décision de mettre fin à l’immobilisation du pétrolier anglais Stena Impero, ce navire va bientôt, et après 65 jours, commencer son mouvement du port de Bandar Abbas vers les eaux internationales« , a déclaré Allahmorad Afifipour, le chef des ports et de l’Organisation maritime d’Iran dans la province de Hormozgan.

Le processus de sortie du pétrolier des eaux iraniennes a commencé, mais les poursuites judiciaires contre le navire sont toujours en cours et les résultats de l’affaire seront annoncés, a indiqué M. Afifipour.

Il n’a fourni aucun renseignement supplémentaire sur la date à laquelle le navire-citerne pourrait être mis en service.

Le chef de l’entreprise suédoise propriétaire du navire a déclaré dimanche que le navire-citerne pourrait être remis à l’eau dans les heures qui suivent.

stena bulk

Le radiodiffuseur public suédois SVT a cité Erik Hanell, directeur général de Stena Bulk, qui a déclaré : « Nous avons appris ce matin qu’il semble qu’ils vont libérer le navire Stena Impero d’ici quelques heures. Nous comprenons donc que la décision politique de libérer le navire a été prise. »

« Nous espérons pouvoir partir d’ici quelques heures, mais nous ne voulons pas anticiper les événements. Nous voulons que le navire sorte des eaux territoriales iraniennes« , a déclaré Hanell à SVT, ajoutant que ses informations provenaient des autorités iraniennes.

Hanell n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires. La radio suédoise a rapporté qu’il se rendait actuellement en Iran, selon les porte-parole de Stena Bulk.

Le porte-parole de Stena Bulk, Will Marks, a refusé de confirmer que l’entreprise avait été informée d’une possible libération dimanche.

« Le navire est toujours détenu et les négociations sont en cours, et tant que nous n’avons pas la confirmation officielle et que le navire ne lève pas l’ancre et ne quitte pas les eaux iraniennes, nous ne pouvons rien confirmer d’autre« , a-t-il déclaré à Reuters.

Libération des otages

Le 4 septembre, l’Iran a libéré sept des 23 membres d’équipage du navire. La ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallstrom, a déclaré à l’époque que la Suède était en contact quotidien avec l’Iran à un haut niveau politique depuis que le navire avait été saisi.

Le ministère des Affaires étrangères semble surveiller la situation de près.

Un porte-parole a dit : « Nous continuons d’appeler l’Iran à libérer immédiatement Stena Impero et son équipage, qui sont toujours détenus illégalement. La saisie illégale par l’Iran d’un navire à l’intérieur d’une voie maritime internationalement reconnue est inacceptable et porte atteinte au droit international. »